Mieux comprendre le principe de la technologie Blockchain

Medioc ritatem necessitatibus ex eam. Verterem qualisque no per. Id oratio veritus antiopam duo, forensibus dissentiunt eam eu.

Lecture 9 minutes
blockchain
Technologie Blockchain - ©TheDigitalArtist, CC0 Creative Commons

Vous avez certainement entendu parler de la blockchain, cette technologie qui se cache derrière le fonctionnement des cryptomonnaies. L’essor important du monde des actifs est en grande partie dû à la blockchain, cette technologie qui permet de stocker des données de façon décentralisée. Ensemble, nous allons essayer de mieux comprendre comment marche la blockchain et quel est son rapport avec la cryptomonnaie.

La blockchain, créée pour résoudre les problèmes liés au monde numérique

Avant de définir ce qu’est la blockchain, nous allons voir les problèmes majeurs qu’elle peut résoudre. Ainsi nous comprendrons pourquoi elle a été créée. Il faut savoir également, que la blockchain a été créée en premier lieu par des développeurs informaticiens qui souhaitaient mettre au monde un système financier basé sur un code informatique. Au demeurant la blockchain pet être utilisée dans de nombreux domaines encore insoupçonnés, qui pourraient révolutionner nos modes de fonctionnement. Les équipes qui ont mis au monde cette technologie sont anonymes, le seul nom que nous avons est celui de Satoshi Nakamoto qui a fait émerger la première chaine de bloc en 2008 avec l’apparition du Bitcoin, la fameuse cryptomonnaie.

Le transfert d’argent

De nos jours, si vous souhaitez transférer une certaine somme d’argent à un membre de votre choix, il vous faut contacter votre banque pour demander ce transfert d’argent vers le compte d’une autre personne. Votre banquier vérifie que vous possédez bien la somme requise et effectue la demande de transfert si ceci est validé.

En d’autres termes, pour la gestion de votre argent, vous faites confiance à un organisme tierce qui vérifie et étudie constamment vos ressources. De plus, tout se fait informatiquement dans un registre. Pourrait-il exister un système permettant de transférer de l’argent librement sans avoir à demander une quelconque autorisation ? C’est ce que souhaite réaliser le système de blockchain à travers l’utilisation des crypto-actifs. Le problème étant la présence d’un intermédiaire, la blockchain permet de décentraliser toutes les actions.

La technologie blockchain résoud bien d’autres problèmes liés à l’enregistrement de données. Pour ne pas nous éparpiller, nous allons nous concentrer aujourd’hui sur l’enregistrement des données des cryptomonnaies.

Comment fonctionne la Blockchain ?

Au sein des blocs, un certain nombre de transactions y sont inscrites. Les blocs s’ajoutent les uns après les autres et forment une chaine : c’est donc une chaine de blocs. La blockchain est un registre d’enregistrement de transactions qui est ordonné chronologiquement, distribué sur tous les ordinateurs du réseau et sécurisé. Sécurisé, car si vous désirez corrompre ce registre, il faudra le faire sur la totalité du réseau.

Process simplifié de la blockchain :

  • Chaque membre connait la quantité d’argent que chaque personne possède
  • Personne ne connait l’identité de chaque membre, mais un numéro est assigné
  • Chaque membre du groupe a accès à une page blanche
  • Les personnes sont prêtes à noter les transactions produites
  • Pour pouvoir enregistrer les transactions la page est sécurisée à l’aide d’une clé sur laquelle tout le monde se sera mis d’accord
  • Personne ne peut modifier le contenu de cette page
  • Une fois la page remplie elle est stockée dans un dossier

Avant cela, c’était la banque qui devait s’assurer que ce registre ne soit pas altéré, désormais, ce rôle repose sur tous les utilisateurs du système.

Le protocole internet, nous nous en servons tous les jours. Certains experts l’approuvent déjà, le concept de la blockchain va devenir à la transaction ce qu’internet a apporté comme révolution à l’information avec la suite de protocole TCPIP.

Les grands principes de Bitcoin

Bitcoin fonctionne un peu comme l’encyclopédie participative en ligne nommée Wikipédia. Chacun peu apporter sa pierre à l’édifice et améliorer les connaissances qui sont inscrites sur le site et améliorer le système. Ce que l’on fait un peu moins, mais qui est aussi possible et que tout le monde peut améliorer les algorithmes qui sont derrière. Bitcoin reprend les mêmes principes, c’est un logiciel libre et participatif. Chacun peut à sa guise, contribuer à son fonctionnement, mais aussi à l’algorithme qui est derrière. Le système décentralisé ne passe pas par une banque ou tout autre organisme intermédiaire comme vu plus haut.

bitcoin & blockchain
Bitcoin utilisant la technologie Blockchain – ©PIRO4D, CC0 Creative Commons

Bitcoin est aussi un actif financier, qui permet d’assurer le transfert d’une poche à une autre en quasi instantané. En outre, le numéro de série d’un bitcoin assure à un utilisateur que personne n’utilise en même temps le même billet. Enfin, le Bitcoin devient une monnaie auprès de laquelle de plus en plus d’utilisateurs accorde de la valeur, pour garantir une confiance la communauté est permise de regarder, étudier ou encore valider l’ensemble.

Vous l’aurez compris, la technologie de la blockchain permet de répondre aux besoins différents, d’où l’essor fructueux du BTC. L’invention de la première chaine de blocs remonte à janvier 2009, qui correspond aujourd’hui à une masse monétaire de plusieurs milliards d’euros et plus de 200 000 transactions par jour. De plus, la monnaie convertible dans toutes les devises permet une utilisation dans le monde entier.

Comment sceller une page ?

Le principe de hachage vient mettre en œuvre ce fonctionnement. Un Hash est une chaine de caractères d’une largeur fixe et un nombre de caractères donnés qui dépend du nombre d’informations fournies à la fonction de Hachage. À chaque fois qu’une même information entre, une même information de sortie est enregistrée. Une infime transformation change complètement la suite de caractères que l’on nomme le Hash.

Le bloc est basé sur le même principe, le hachage cryptographique peut être utilisé à des fins de sécurité, il est le pilier fondateur de la sécurité des cryptos. Le hachage transforme une entrée de données aléatoires sous forme de clé, en une chaîne d’octets de longueur et de structure fixes sous la forme d’une valeur de hachage. Le hash d’une transaction facilite l’identification de cette dernière sur la blockchain.

Le hachage est le pilier fondateur du processus proof-of-work (preuve de travail). Sans la confirmation et la production des hashs de transaction, la blockchain ne serait pas inaltérable et il serait impossible de déterminer à qui appartient quel montant de bitcoins à tout moment. Ainsi, avec ce fonctionnement la blockchain résout tous les problèmes que l’on peut rencontrer au sein d’une transaction.

Navi Finance

Avertissement : Navi Finance ne fournit pas de conseils financiers de quelque manière que ce soit. Nous ne vous recommandons pas d'investir de l'argent dans une crypto-monnaie ou un actif financier sans avoir effectué des recherches approfondies. Nous ne sommes pas responsables de vos décisions financières de quelque manière que ce soit.

Derniers articles de Featured Posts